Grandes sœurs d'amour

Ils sont à un âge où ils ne savent pas encore tout à fait ce que cela veut dire. Et pourtant. Ces trois-là font déjà preuve de bienveillance les uns envers les autres. les grandes surtout, entre elles. Quand l'une a un chagrin, elle se blottit automatiquement dans les bras de sa sœur.  C'est instantané, c'est devenu un réflexe! Et ce geste fonctionne dans les deux sens.


Évidemment, Solenne et Thelma  se chipotent comme des sœurs. Mais elles ont cette fusion, sans doute propres aux jumelles, qui les réunit. Quand l'une part avec papa et l'autre reste avec moi, il ne se passe pas une heure sans qu'elle me demande où est sa sœur... Et inversement, avec papa... Depuis quelques jours, elles se sont mises à jouer "à la maman et au bébé". J'aime les entendre faire semblant de pleurer, de mettre au coin, de câliner, de donner à manger, d'aider à pousser la balançoire...


Depuis l'arrivée de Romy, elles développent également un sentiment d’empathie à l'égard de celui qui a très vite pris un statut de vrai petit prince. Dès qu'il grogne un peu, ce fripon voit arriver deux petites mamans autour de lui pour le réconforter, jouer avec lui, chanter une chanson!!! Avec des mots et des gestes qu'elles ont entendus de ma bouche ou de celle de leur papa et qu'elles se plaisent tant à répéter... Nos chouchounes grandissent, elles sont désormais des grandes sœurs attentionnées et aimantes.


J'adore regarder Solenne et Thelma se presser pour ouvrir la porte de la chambre de Romy dès qu'elles entendent qu'il est réveillé. J'adore les voir se pousser pour être celle qui sera à côté de lui, le plus près possible. J'adore voir cette complicité grandir et se renforcer au fil des jours. A défaut d'avoir toujours l'appareil photo sous la main, je grave vite vite ces jolies images dans ma mémoire. Et je me plaît à imaginer ces trois-là dans quelques mois faire la course ou jouer ensemble au ballon.




Et si c'était ça le bonheur?


Je vous aime d'amour mes trois petits cœurs!


Maman Emeline


Écrire commentaire

Commentaires : 0