Chéri, on s'fait un petit resto?

J'avais envie de partager avec vous un délicieux moment passé dans le cadre d'un test pour un recrutement. J'avais carte blanche pour écrire un article pour un site (dont je tairais le nom). Vous me connaissez, j'ai choisi comme sujet : la cuisine! Et pas n'importe laquelle...

 

J'ai eu la chance de rencontrer Christophe Quéant, l'une des nouvelles étoiles du Guide Michelin. Avec son épouse, Nathalie, ils m'ont accueilli à bras ouverts dans leur restaurant Le Carmin, à Beaune. Le chef m'a décliné l'une des recettes qu'il met à la carte pour la Saint-Valentin : Le Cannelloni de Saint-Jacques marinées aux épices douces, asperges vertes et œillets. Tout un poème.

 

Pour mettre l’eau à la bouche de mes recruteurs, j'ai suivi le patron en cuisine. Au menu de cette entrée : des produits uniquement de saison, la ligne de conduite du chef. Un cannelloni de Saint-Jacques crues mixées avec blancs d’œufs et citron vert puis cuites au four. Un tartare de Saint-Jacques cébette, citron, huile d’olive pour le garnir. Des asperges vertes (si, si, c’est le début de la saison !) taillées à la mandoline et blanchies. Des pointes de crème fouettée au citron, une julienne de germes de fenouil, radis et sésame noir. Et pour la touche finale : une quenelle de caviar !

 

Un régal... Car oui, j'ai aussi goûté! Pour la petite histoire le caviar et moi, c'était la première fois! Rien que pour ça, Christophe et Nathalie, je ne suis pas prête d'oublier...

 

 

Une adresse idéale pour la Saint-Valentin, hein chouchou?

 

 

 

 

 

 

Ce que j'ai adoré 

 

 

La gentillesse de notre hôtesse, Nathalie Quéant, la disponibilité et l’humilité du chef !

 

La simplicité des lieux et de la déco épurée, qui donne toute sa place aux couleurs de l’assiette

 

L’accueil : je me suis sentie comme une princesse ! Et ça, ça fait un bien fou !

 

 

 

 

Le petit plus

si vous avez de la chance comme moi, vous y croiserez peut-être un certain Claude Lelouch… C’est pas la classe, ça ?

 

 

Un merci tout particulier à Christophe et Nathalie Quéant, propriétaires du restaurant Le Carmin qui m'ont si gentiment accueillie et consacrée du temps en dépit du contexte.

 

Une vraie bonne adresse! Allez-y sans tarder!

 

Emeline

 

 


Écrire commentaire

Commentaires : 0