Merci maîtresse!

Elles y sont parties comme ces derniers mois : en autant, en courant, en papillonnant, d'un pas décidé. Il n'est pourtant pas si loin le jour de leur première rentée en maternelle. Trois douces années ont coulé et avec elles, deux petites personnalités se sont forgées.

 

Solenne est toujours la plus intimidée (si si), celle qu'il faut constamment rassurer, dorloter, bisouiller, faire des coucous par la fenêtre. Thelma, l'indépendante, a lâché ce rituel depuis longtemps. Tout juste y pense-t-elle en voyant sa peur me serrer fort dans ses bras le matin.

 

Je me surprends de mon côté à avoir les mêmes regards, les mêmes gestes, la même tendresse qu'au premier jour. Et me dire que oui, je suis bien une maman poule malgré mes sautes d'humeur, mes cris un peu forts et mes découragements. En face de moi, mes filles ont bien grandi : et elles le doivent évidement à leur maître pendant les deux premières années d'école et à leur maîtresse, présente pendant cette année charnière de la grande section.

Un merci n'est pas grand chose face à ce qu'elle leur a apporté cette année : prendre confiance, se faire confiance, faire des choix, accepter de ne pas y arriver tout de suite, persévérer, recommencer, banaliser l'échec et valoriser l'effort. Cette phrase clé, je la garde bien tout au fond de moi : elle me sert souvent quand je me retrouve démunie face aux pleurs de Solenne qui ne réussit pas du premier coup à tenir sur des patins à glace, du vélo sans roulette ou nager seule...

 

Alors, moi aussi, j'avais envie de dire merci maîtresse, avec des petites attentions : un bouquet, une jolie trousse rien que pour elle, deux dessins à tomber et dédicacés de Solenne et Thelma et ce tote bag que les filles se sont fait une joie de personnaliser. Bien plus joli que les modèles déjà tout faits, vous ne trouvez pas?

 

Et devinez quoi? Maîtresse Virginie a adoré! Et les filles sont reparties toutes heureuses avec chacune un bisou sur la joue de leur maîtresse préférée!

 

Bonnes vacances à toutes les maîtresses!

 

Emeline

 

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0