Paillettes et premières fois

Le rush de la fin d'année a une saveur particulière cette fois : celui des toutes premières et aussi des toutes dernières fois. Derniers jours de maternelle pour nos deux chouchounes qui vous l'avez vu, poussent comme des champignons. Dernière chorale de l'école, dernière fois en chaussons, dernier tour de toboggan...

 

Et premières fois aussi, comme ce spectacle de danse : les filles ont débuté la danse moderne cette année, dans le village, avec toutes leurs copines de classe. Pendant un an, on n'a rien su ou presque de ce qu'elles apprenaient là-bas. Tout juste arrivais-je à connaître les chansons sur lesquelles elles s'entraînaient. Tout juste pouvais-je entrevoir une fin de cours par la fenêtre de la porte et les voir souriantes et essoufflées....Et rouges, rouges!!!

Mais de là à imaginer un tel bouleversement... Mon petit cœur de maman a fait un grand boom le soir de leur gala (celui de mamie Sylvie aussi, hein? ;)). J'ai découvert mes petites filles plus grandes que jamais, le rythme dans la peau, la concentration, le goût de bien faire le tout sans sourciller devant une salle comble!

Je n'étais que fierté, bon ok et larmichettes aussi. Et je n'ai pu résister à l'envie de les serrer fort fort dans mes bras à peine étaient-elles sorties de la scène ( et tant pis si tout le monde nous a regardées)...

 

Finalement, un nouveau chapitre s'ouvre avec cette fin d'année. Et mes sentiments aussi se mêlent à l'aube de ce grand changement. Je les vois encore si petites, j'ai encore si souvent envie de les serrer comme au premier jour... Et en même temps, je n'ai qu'une hâte : les revoir sur scène, les applaudir encore et encore l'année prochaine. Et garder ces papillons dans le ventre, toujours.

 

Emeline

Maman poule