Et le sucre sur les doigts

Mardi-Gras, impossible d'y déroger! La gourmande que je suis n'aura pas attendu d'être maman pour se lancer dans la réalisation de beignets maison. Je pratique depuis des années, depuis ma plus tendre enfance en fait, les recettes de frivoles, comme on les appelle chez nous. 

 

Cela a commencé chez mes grands-mères, la pâte faite à la main, à même la toile cirée, le bout des doigts ramenant au fur et à mesure la farine au centre pour la mélanger avec les éléments liquides. Avec ma maman, elles avaient une forme toute ronde,  parfois celle d'une demi-lune aussi, car réalisées avec un simple verre. C'est cette méthode que je privilégie aujourd'hui encore avec mes enfants... Il n'y a pas plus simple ni plus économique et on peut varier les formes et faire travailler l'imagination des petits à l'infini!

 

Chez mes grands-mères (chez ma grand-mère Ginette surtout), les frivoles étaient réalisées au couteau, coupées en de jolis losanges transpercés au lieu et qui leur permettaient de gonfler à la friture.

 

A l'âge adulte, j'ai découvert une recette lorraine remarquable, grâce à la maman d'un ancien petit-ami, que j'ai gardé précieusement (la recette, hein? ;)) et que j'utilise encore aujourd'hui : elle est réalisée avec de la levure fraîche et croyez-moi, cette recette là vous emmène au septième ciel!

 

Pour changer et apporter un peu de légèreté, j'ai testé il y a peu, cette recette à base de pommes que je trouve vraiment très très bonne. Une base de pâte à beignets étalée avec des morceaux de pomme puis roulée et découpée en tranches! Et pour finir, on les fait frire avant de les tremper dans le sucre semoule une fois les beignets refroidis. C'est la meilleure étape : se lécher le sucre sur les doigts au moment de dévorer son beignet! J'aime toujours autant faire ça aujourd'hui : mis qu'est-ce que j'aime regarder les enfants le faire aussi !

Mmmm... De quoi apprécier Mardi-Gras comme il se doit non?

 

La recette est à retrouver sur mon blog

 

Do Eat Yourself,

 

tout nouveau et entièrement dédié à la cuisine

(au Thermomix, mais vous pouvez aussi tenter sans...).

 

 

Bon appétit les amis!

Et n'hésitez pas à venir mettre ici ou là un petit commentaire si vous aimez.

 

Emeline, gourmande - tout court

 

 

0 commentaires

Voyage exotique au milieu de l'hiver

Frileuse de nature, j'ai toujours été une grande consommatrice de thé et de tisane : au bureau pour me tenir chaud, le matin pour tremper les tartines, quand une amie passe à l'improviste ou le soir, à la maison devant un bon film pour m'apaiser...

 

Depuis quelques années, je choisis mes produits avec plus d'attention. Très thé aromatisés aux fruits, je me suis d'abord tournée vers des saveurs plus neutres puis vers le bio et plus récemment vers le "vrai" thé, celui vendu en vrac.

Évidemment il est un peu plus cher, mais le résultat est complètement différent. J'ai découvert par hasard la gamme du Palais des Thés chez une amie et il se trouve qu'une boutique venait justement d'ouvrir près de chez moi, à la Toison d'Or.

Ni une, ni deux, ma curiosité m'a poussée jusque devant l'enseigne avec une bien belle surprise : la boutique qui est très jolie, propose un véritable parcours olfactif à la découverte des nombreuses senteurs.

 

J'ai jeté mon dévolu sur un thé Earl Grey nature - mon préféré - et sur une tisane au nom très évocateur de Jardin Romantique, avec des morceaux de pêche, d'ananas et de myrte citronnée. Au-delà des parfums, ces thés et tisanes révèlent toutes leurs saveurs une fois infusés. C'est comme un voyage, une pause douceur et exotique au milieu de l'hiver.

 

J'adore également leur packaging : les petites boîtes sont somptueuses, tout autant que les coffrets cadeaux! J'ai eu la chance d'un recevoir un de la part de deux collègues adorables il y a quelques jours : de quoi amorcer une petite collection personnelle pleines de saveurs! Et partager de jolis moments entre amies!

 

Ils sont jolis non?

Et vous, vous êtes plutôt thé ou tisane?

 

Le Palais des Thés, Toison d'Or, Dijon.

Mention spéciale à leurs filtres jetables de toutes les tailles

 

 

0 commentaires

Panacotta de foie gras, mangue et pain d'épices


Je ne sais pas pour vous mais ici, la fin d'année file à vitesse grand V. Entre la fin d'année professionnelle à boucler, les courses de Noël, les enfants surexcités, les journées défilent.

 

Pas eu le temps de penser à votre menu de fêtes? Je vous propose cette recette très rapide, délicieuse et qui fera de l'effet au moment de l'apéritif : la panacotta de foie gras à la mangue et pain d'épices.

 

Dans cette recette, le pain d'épices est évidemment maison mais vous pouvez en acheter un si vous manquez de temps.

 

 

LA RECETTE

 

50 g porto blanc

1 étoile badiane

150 g foie gras frais

200 g crème liquide

2 pincées de poivre

1 mangue

1 pain d'épices

 

Mettre le port et la badiane à réduire pendant 5min/Varoma/vit 0,5 sans le gobelet.

 

Enlever la badiane, ajouter le foie gras et mixer 10'/vit8.

 

Ajouter la crème et le poivre et chauffer 10min/90°/vit1. Pendant ce temps, faire ramollir la gélatine dans de l'eau froide.

 

Égoutter la gélatine, la mettre dans le bol et mélanger 10'/vit3.

 

Dresser dans les verrines et mettre au frais 2h avant de servir.

 

Avant de servir, découper la mangue en petits dés et ajouter sur la panacotta.

 

Ajouter des petits cubes de pain d'épices et servez aussitôt.

 

 

 

Mon p'tit truc en plus

Toastez votre pain d'épices et tranchez le en allumettes pour apporter du croquant à votre verrine.

 

Bon appétit les amis!

Emeline

 

Et retrouvez d'autres recettes dans mon tout nouveau blog DO EAT YOURSELF, entièrement dédié à la cuisine!

0 commentaires

Le cou de girafe à tâches roses

J'ai flashé il y a quelques temps sur cette recette. A la maison comme chez vous j'imagine, le roulé fait partie des gâteaux must have pour les goûters. Alors quand j'ai vu cette version totalement girly, je me suis dit que cela ferait une belle alternative à la recette au Nutella, largement plébiscitée par ici.
Et devinez quoi? Les enfants ont adoré cette recette, que Thelma a rebaptisée pour l'occasion le cou de girafe à tâches roses. Ils ont évidemment dévoré croquer dans ce petit cou tout cru et nous aussi. J'avais apporté ce gâteau pour la fête de la crèche et là aussi, il a fait aussi sensation. La directrice m'a même couru après dans le couloir pour me dire que les mamans se demandaient d'où venait ce roulé et comment il avait été fait!
Alors voici la recette bluffante, pour vous et pour toutes les mamans du monde!
Les ingrédients

Pour la pâte à cigarette :

  • 30 g de beurre
  • 30 g de sucre glace
  • 1 blanc d’œuf (35 g)
  • 35 g de farine
  • Colorant rose (en gel de préférence)

Pour le biscuit roulé :

  • 3 gros œufs
  • 100 g de sucre en poudre
  • 100 g de farine de blé T65
  •  1/2 pot de confiture de fraise (ici, on a choisi framboise)
La pâte à cigarette
1. Faites fondre le beurre et laissez-le tiédir.
2. Dans un bol mélangez le beurre fondu avec le sucre glace. Ajoutez le blanc d’œuf puis la farine.
3. Ajoutez le colorant rose en poudre petit à petit de manière à obtenir la couleur que vous désirez.
4. Mettez la pâte à cigarette dans une poche à douille (à défaut dans un sac congélation dont vous couperez un angle). Laissez reposer 10 min au réfrigérateur pour durcir un peu la pâte (si elle est trop liquide, vous allez avoir du mal à l’utiliser).
5. Sur une plaque, réalisez des points roses de différentes tailles.
6. Mettez la plaque au réfrigérateur pendant 1 heure pour que la pâte à cigarette durcisse.

Le biscuit roulé
Préparation à ne pas commencer trop tôt pour que les pois roses aient le temps de solidifier au frigo !)
1. Dans un saladier fouettez 2 jaunes et 1 œuf entier avec la moitié du sucre.
2. Ajoutez la farine et mélangez rapidement.
3. Battez les 2 blancs en neige avec le sucre restant. Incorporez-les délicatement au reste de la préparation.
4. Étalez la pâte à biscuit sur la plaque tout juste sortie du réfrigérateur et faites cuire 10 à 12 minutes dans le four à 180°C.
5. Dès la sortie du four retournez le gâteau une première fois sur une plaque ou un torchon puis une seconde fois sur un torchon et roulez pour que le gâteau prenne la forme. Laissez refroidir.
6. Déroulez délicatement, étalez la confiture de fraises et roulez à nouveau.
7. Placez le roulé sur le plat de présentation et coupez les entames.

Mon p'tit truc en plus :
il est encore meilleur le lendemain, la pâte a eu le temps de s'imbiber de confiture et est plus moelleuse...
Pour ceux qui peuvent attendre bien sûr :)
Bon appétit !
Emeline

0 commentaires

La tartelette pour les copines

C'est une histoire débutée il y a presque 18 ans. L'histoire de cinq jeunes inconnues, qui se sont rencontrées sur les bancs de la fac. L'histoire de franches rigolades, de blagues de potaches, de soirées d'étudiantes très sages, de tranches de vie partagées. De secrets. D'écoute. De conseils. Sans jugements. De joies. De rires. De quelques peines aussi.

 

18 ans après, rien n'a vraiment changé. Trois maris, deux conjoints et neuf enfants plus tard, il y a toujours ce plaisir intact de se retrouver. Celui qui fait tant de bien au cœur comme aux zygomatiques.

 

Alors pour vous dire le bonheur que c'est de vous revoir, et vous dire merci les copines, cette tarte au citron meringuée, j'ai décidé de vous la dédier. C'est la vôtre : c'est la tartelette des copines!

 

LA recette à tomber par terre (réalisée avec mon commis préféré!)

 

 

La pâte sucrée

- Mettre 500 g de farine, 250 g de beurre, 125 g de sucre, 70 g d'oeuf dans le bol.

-Pétrir Mode pétrin 2min 10

-Etaler la pâte dans un moule.

-Faire cuire à blanc environ 15 min à 160°C.

 


Le lemon curd

-Mettre dans le bol le jus des citrons, le sucre et le beurre puis chauffer 2min/60°C/vitesse 2

-En mélangeant 50sec/vitesse 4, ajouter les œufs entiers et le jaune d’œuf un à un par l'orifice du couvercle.

-Cuire 7min/80°C/vitesse 2. Ajouter une feuille de gélatine essorée.

-Garnir le fond de la tarte de cette crème et laisser refroidir avant de la recouvrir de meringue.


La meringue

-Mettre le sucre dans le bol 10 sec/vitesse 9

-Insérer le fouet

-Ajouter les blancs d’œufs et le sel puis cuire 5 min/50°C/vitesse 3,5

-Enfourner et faire dorer la meringue à 240° jusqu'à coloration.

 

 

Dégustez avec des super copines!

 

 

 

A Audrey, Emilie, Loïse et Toutoune!

Aux 18 prochaines années et à toutes les autres encore!

 

XOXO

Emeline - Number Five

 

 

 

 

 


4 commentaires